Visite annuelle du Gouverneur

Comme chaque année le Gouverneur du District 1740 visite le club pour mieux connaître son fonctionnement et informer les membres du club sur les axes d’action du Rotary International. C’est ainsi que dans la vie des clubs Rotary, il y’a des événements annuels marquants, et la visite du Gouverneur en est un. Mardi 30 janvier a été l’occasion pour les rotariens issoiriens de retrouver et d’accueillir Bernard Decorps, Gouverneur 2017-18 du District 1740, rotarien au club d’Issoire, et Dominique LAVAL, rotarienne au club de Saint Flour, l’une de ses sept adjoints, ainsi que Micheline Decorps, épouse de Bernard, et Past Gouverneur 2011-12 du district. Il est très rare de rencontrer un couple de Gouverneurs (deux en France actuellement, mais le Président actuel du Rotary International et son épouse sont également tous deux anciens Gouverneurs. La visite annuelle du Gouverneur du District a pour but de présenter le Président International du Rotary qui change chaque année comme tous les responsables du R.I. et de replacer les clubs dans l’action et les objectifs du Rotary International. Le Président International 17-18 s’appelle Ian RISELEY, il est australien, expert-comptable de profession. Ce fût donc l’occasion pour Bernard Decorps de rappeler que le Rotary International est une fédération de clubs, réunissant 1.2millions de Rotariens dans 36000 clubs à travers 250 pays. Ces 36000 clubs sont réunis dans des Districts, comprenant un minimum de 1500 rotariens, Districts animés par un Gouverneur représentant le Président du Rotary International.

Le District 1740, en tant que tel, existe depuis 1972, et comprend 1500 membres dans 58 clubs rotariens répartis dans les dix départements du Grand Massif Central), auxquels il faut ajouter 4 clubs Rotaract regroupant des jeunes étudiants ou professionnels âgés de 18 à 30 ans, et 3 clubs Interact (regroupant des lycéens).

Le Rotary International demande aux clubs d’agir dans le cadre d’un plan stratégique comportant actuellement 6 axes stratégiques : 1-La paix et la résolution de conflits, depuis 2003 et la création des centres du Rotary pour la Paix, 600 étudiants y sont diplômés par an, ils sont formés dans le cadre d’un Master pour la résolution des conflits et aujourd’hui un grand nombre de ces diplômés occupent des postes clés aux Nations unies, dans les ONG ou les administrations gouvernementales. En dehors de la formation, le Rotary met en valeur les personnes qui œuvrent pour la paix et les récompense par des prix, notamment, cet automne, au cours de la journée du Rotary aux Nations Unies à Genève, le Rotary a rendu hommage à 6 personnes, rotariennes ou non rotariennes qui ont œuvré pour la paix.

2-Prévention et traitement des maladies, avec en particulier le programme End Polio lancé en 1985 pour éradiquer la polio du monde entier. En 2017, 21 cas seulement ont été déclarés dans le monde, contre 35 en 2016 (355000 en 1985). Si en 2018 et pour les 3 années suivantes, il n’y a plus de cas déclarés, nous pourrons considérer que la maladie est éradiquée. Mais pour cela il faudra encore vacciner 450 millions d’enfants dans le monde, soit une levée de fond importante. Afin de s’assurer que les pays libérés de la poliomyélite restent protégés, il reste deux pays à traiter prioritairement. Le réseau de vaccination et de surveillance Polio+ mis en œuvre est utile pour vacciner les populations, mais au-delà de cette maladie, il s’est révélé efficace lors de l’épidémie d’Ebola en 2017. Pour pouvoir faire vivre ce réseau de surveillance et de vaccination des dons importants sont indispensables et viennent en grande partie des actions organisées par les clubs rotariens. 3-Eau et assainissement, création et entretien des puits d’eau potable, partout des actions sont nécessaires puisqu’environ 3500000 personnes meurent chaque année dans le monde faute d’eau potable. Dans le District, l’opération « les ananas du cœur » pour la Côte d’Ivoire entre autre, réalisée chaque année par une trentaine de clubs permet de creuser des puits et d’installer des réseaux d’eau potable corrects en Côte d’Ivoire. L’assainissement est en effet au cœur de cet axe stratégique, afin de permettre la pérennisation des installations des puits mais aussi afin d’éviter la propagation des épidémies dues aux bactéries des eaux usées souillant l’eau potable. 4-La santé de la mère et de l’enfant avec les développements de partenariats gouvernementaux et avec des organisations mondiales comme l’Unicef…. 5-Alphabétisation et éducation, cela permet aux populations d’accéder à l’éducation et de pouvoir s’élever en se protégeant des influences néfastes. Le Rotary International met en place des actions d’alphabétisation, créé des écoles dans le monde. Dans le District l’essentiel des actions est centré sur la lutte contre l’illettrisme. 6-Développement économique et local, le Rotary soutient les initiatives en faveur du développement économique local en mettant en avant les prêts solidaires avec l’organisation Babyloan par exemple, mais aussi en décernant des prix professionnels comme le Prix des Métiers, récompensant le travail dans le domaine technologique et artisanal. Le Prix du Créateur d’Entreprise récompensant les créateurs d’entreprise ayant innové et/ou crée de l’emploi et dont l’entreprise a plus de trois années d’existence.

L’aspect économique n’est pas le seul mis en valeur par le Rotary, le Prix Servir met en avant des personnes ou des associations ayant oeuvré au bénéfice des populations locales. Enfin le prix Jeune Talent, destiné à récompenser un(e) artiste ou un sportif(ve) de moins de 30 ans et de haut niveau. L’occasion pour les clubs de récompenser et mettre en valeur le mérite et l’excellence.

Le Rotary agit aussi en faveur des jeunes en organisant des échanges mondiaux (échanges scolaires d’un an (Student Exchange), échanges courts d’été), ou des stages ou séminaires comme les RYLA destinés aux étudiants ou jeunes professionnels. Le District organise cette année encore un RYLA en avril, à Montluçon, sur le thème des « Métiers de la Sécurité ».

Prochainement un septième axe stratégique va être mis en oeuvre : le développement durable et la protection de l’environnement, Le Président du Rotary International 2017-18, Ian Riseley souhaite que les clubs Rotary aient un impact réel pour la cause environnementale en plantant notamment autant d’arbres que de membres. A l’échelle de la planète cela donnerait 1.2millions d’arbres. « Les changements climatiques ont un impact disproportionné sur les populations les plus vulnérables, celles pour qui le Rotary à les plus importantes responsabilités. » Ian Riseley. La devise Rotarienne « Servir d’abord » est donc portée et servie par des femmes et des hommes décideurs et chefs d’entreprises actifs, aux esprits ouverts et souhaitant aller à l’encontre de l’individualisme de nos sociétés occidentales en rendant service et en créant des liens en relation avec les axes stratégiques énumérés précédemment. Le Gouverneur a donc rappelé l’importance de recruter paritairement, de nouveaux membres, jeunes, décideurs locaux décidés à agir afin de poursuivre et perpétuer l’action du Rotary qui doit avoir un « impact réel » conformément aux souhaits du Président Ian Riseley.

Le Gouverneur donne aussi rendez-vous aux membres du Rotary Club d’Issoire pour l’organisation en juin prochain à Issoire de la Conférence annuelle du District qui regroupe les représentants des 58 clubs du District pour faire le bilan de l’année 2017-2018, passer le collier de Gouverneur au Gouverneur 2018-2019, Bertrand CANU du club de Brive Vézère, célébrer les soixante ans du club d’Issoire et les cinquante ans du Rotaract dans le monde. Pour conclure cette belle soirée les échanges traditionnels de fanions ont eu lieu entre le Gouverneur Bernard Decorps et le président Jacques TEYSSANDIER, le club a admis un nouveau membre en la personne de  Martine GRAND, et le Gouverneur a pu s’entretenir avec le jeune brésilien accueilli par le club cette année dans le cadre du Student Exchange : José. La prochaine étape pour le club est donc l’organisation en juin de la Conférence de District qui marquera la fin du gouvernorat de Bernard DECORPS.